Skip to content

Dossier : La série Metal Slug

Je vous propose un petit dossier revenant brièvement sur la série Metal Slug,le but étant de vous faire découvrir ou redécouvrir cette mythique série de run & gun sorti sur Néo-Géo. On sort les machine-guns et son plus beau couteau pour dérouiller l’armée du général Morden.

 

Difficile de décrire à ceux qui ne connaissent pas le trip qu’est Metal Slug et pourtant on va voir tout cela ensemble. Pour faire simple Metal Slug est une série se déclinant à travers 8 opus et qui se passe sur la Néo-Géo (AES) et Arcade (MVS). Une assez vieille machine en somme et pourtant c’est le rêve de tout gamer d’en posséder une. Une console sortie en 1990 et qui a vu des jeux sortir jusqu’en 2004, donc 14 ans de vie ce qui est énorme et même le record mondiale avec l’Atari 2600. SNK est la boîte Japonaise qui a créé la machine et qui concevait des jeux dessus comme la série qui est au cœur du dossier. Les jeux SNK sortaient donc sur la Néo-Géo (AES) mais aussi simultanément en borne d’arcade (MVS). Vu le prix de la Néo-Géo et des jeux autant dire que les bornes d’arcades étaient sollicitées et faisaient le bonheur des tenanciers de ces salles mythiques. SNK est aussi l’auteur de grandes séries tel les King of Fighters, Fatal Fury ou encore Samurai Showdown, autant dire du lourd, du très lourd même. Les développeurs derrière Metal Slug ne sont autres que d’anciens d’IREM ayant fondé un studio nommé Nazca en 1994 et qui sera racheté par SNK en 1996. Ils développeront donc seulement la première trilogie et le premier opus sortira en 1996 d’ailleurs. A noter que les deux premiers opus sortiront également sur Néo Géo CD.

Après ce brin d’histoire nécessaire passons donc au jeu à proprement parlé et Metal Slug est un genre assez particulier car il s’agit de « Run & Gun » en scrolling horizontal ce qui donne en traduction sauvage « courir et tirer ». Cette traduction résume on ne peut mieux le jeu qui se veut simple et rapide de prise en main. Pour faire court on est dans un jeu type Contra. Vous incarnez donc un soldat en mission faisant parti d’une unité spéciale les Peregrine Falcons et devez tuer l’armée rebelle commandée par le général Morden, une sorte de Saddam Hussein virtuel. Vous êtes donc seul armé de votre pistolet et couteau face à l’ennemi en surnombre. Votre première tâche est donc de ne pas mourir et de vaincre tout les soldats qui vous barrent la route. Vous trouverez en chemin de nombreuses armes différentes allant de la mitraillette au lance roquette en passant par le lance-flamme. Le gameplay se veut très arcade avec une touche pour les grenades, une pour tirer et une pour sauter. En jeu tout va très vite et sa tire de partout avec des soldats à tuer mais aussi des blindés à dézinguer ou encore des avions de chasse. La particularité de la série est qu’il n’y a pas de barre de vie et si vous vous faites toucher c’est la mort, du coup on tente tant bien que mal de bien éviter les divers projectiles qui traversent l’écran mais ça demande de l’entrainement. Terminer le jeu est un vrai défi et encore plus sur borne d’arcade à l’époque ou l’on insérait les pièces comme des fêlés pour poursuivre cette guerre virtuelle.

Le jeu possède d’autres particularités notamment celle de pouvoir être jouer à deux et là c’est une vraie partie de plaisir et tout le fun du jeu est bien dans cette coopération pour tenter de survivre. Celui qui connaîtra mieux le jeu tentera d’aider son collègue en lui disant de faire attention aux divers pièges. Les bosses de fin de missions jouent un très grand rôle également et demandent la plupart du temps d’être bourriné sauvagement pour être vaincu tout en évitant leurs salves de tirs. C’est le type de jeu où il faut y jouer plusieurs fois pour bien connaître chaque mission, chaque boss et chaque piège. On éprouve toujours un plaisir certain à jouer à Metal Slug car on essaie toujours de rester en vie le plus longtemps possible, on tente d’améliorer son score et y jouer avec des amis est terriblement fun. Le jeu possède aussi des véhicules allant du tank à l’avion de chasse et d’autres vraiment marrant et bien trouvé.

Ces véhicules ont eux une barre de vie et il est toujours marrant d’essayer de préserver sa monture. Dernière particularité et pas des moindres, l’humour du jeu, on a beau être en plein milieu d’une guerre, tout pousse à faire rire le joueur. Les soldats ennemis qui vous pointent du doigt et se moquent de vous où encore ceux qui s’enfuient en courant dès qu’ils vous aperçoivent. Les véhicules sont eux aussi hilarants pour certains comme je le disais et il est possible de chevaucher un dromadaire armée de sulfateuses ou bien un canon sauteur. En fait les diverses missions vous mettront dans des situations très cocasses comme l’assaut d’une armée de momie ou encore aux mains des aliens. Les Metal Slug font également des références bien sympathiques à certains films et jeux mais tout ça je vous laisse le découvrir par vous-même.

La série se décompose en 8 jeux et pour chaque épisode c’est un soin important qui est apporté aussi bien pour les graphismes que pour la bande-son. La Néo-Géo est une console 16 bits mais supérieure à une Méga-Drive ou une Super Nes, beaucoup l’appelle la Roles Royce des consoles d’ailleurs. Je dis ça car les Metal Slug sont très beaux graphiquement avec des décors bien fournis et beaucoup de personnages à l’écran. Il est rare que le tout rame et lorsque l’on voit le jeu en action on est carrément au dessus des 16 bit de l’époque. La bande-son est génial elle aussi avec des personnages qui émettent des bruits ou des petites phrases ce qui était quasi inexistant à l’époque. La musique se veut très rock et colle à merveille à l’ambiance du jeu. Le seul défaut de cette série est peut-être le manque de missions par opus et encore il est difficile de se plaindre tant on y revient dessus avec facilité et plaisir.

Pour ceux qui souhaiteraient découvrir la série une compilation est disponible  sur Wii mais les Metal Slug sont également disponibles sur les consoles actuelles en téléchargement.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :